Biosurveillance

BIOCENYS propose d’utiliser des espèces sentinelles pour détecter l’impact des activités des entreprises sur l’environnement. Ces bio-indicateurs permettent de tracer les polluants mais surtout de mesurer l’impact sanitaire des activités . La biosurveillance permet également une approche pédagogique de la surveillance environnementale.

Une information qualitative de l’environnement,  obtenue par un organisme vivant est un vecteur de communication efficace pour le grand public. Il est en effet plus simple d’imaginer le danger d’une pollution en observant ses effets sur un organisme vivant qu’en comparant les mesures chiffrées à des valeurs seuils. En ce sens la biosurveillance devient un outil de sensibilisation à la biodiversité et au développement durable.

BIOCENYS accompagne des industriels dans la mise en place de leur stratégie de biosurveillance en s’appuyant sur des laboratoires partenaires et des éco-toxicologues.

Que ce soit pour vérifier la présence de pesticides sur une zone de captage d’eau, l’impact de l’activité sur le sol ou la présence de perturbateurs endocriniens dans des rejets, la biosurveillance est un outil complémentaire aux analyses physico-chimiques. La plupart des tests effectués sont normalisés et sont documentés par de nombreuses publications scientifiques de haut niveau.

 Biosurveillance abeille : un indicateur environnemental global

Le ver de terre : une espèce sentinelle de la pollution des sols

Tracer les perturbateurs endocriniens et oestrogéniques dans l’eau grâce aux larves de  têtards et poissons